Recherche hommes forts(*)

Selon le Forum économique mondial, l'écart entre les sexes ne sera pas comblé avant 2186, à savoir dans bien longtemps... Aujourd'hui, la Belgique ne se positionne pas trop mal avec une 13ème place dans le classement du Rapport mondial sur l'écart entre les femmes et les hommes du Forum économique mondial. Mais cela ne signifie pas que nous devons attendre aussi longtemps. En effet, plus vite nous parviendrons à l’égalité, mieux ce sera pour tous les membres de notre société, quels que soient leur âge, leur sexe, leur origine... La force du changement réside avant tout dans la solidarité entre les hommes et les femmes. C'est d’ailleurs l'un des thèmes de la Journée internationale des droits des femmes cette année.

 


Pieter Timmermans, CHIEF EXECUTIVE OFFICER Monica De Jonghe, COMPETENCE CENTRE LABOUR & SOCIAL SECURITY Vanessa Biebel, COMPETENCE CENTRE SUSTAINABILITY & CIRCULAR ECONOMY
08 March 2022

D’où vient cette inégalité entre les sexes que nous trouvons presque naturelle dans toutes les organisations et couches de la société ? Des études montrent qu’elle est à attribuer à des stéréotypes profondément ancrés et à la lutte pour le statut et le pouvoir. Prenons l’exemple du secteur sportif. L'écart salarial y est souvent énorme. L’argument invoqué est que les femmes attirent beaucoup moins de spectateurs et génèrent donc moins de revenus. Mais qui se souvient de l'époque où le football féminin attirait les foules au début du XXe siècle ? À tel point même que l'association de football (masculine) l'a interdit au motif que le football féminin était dégoûtant. Au cours des décennies suivantes, ce sport est devenu presqu’exclusivement masculin.

Changement de mentalité H/F

Les hommes qui s'accrochent au pouvoir voient d’un mauvais oeil l'égalité entre les sexes. Mais une redistribution égale du pouvoir dans l'emploi rémunéré ouvre également des perspectives aux hommes. L'égalité entre les sexes donne aux hommes la possibilité d'accorder moins d'importance au travail rémunéré et de faire d'autres choix dans la vie sans perdre la face ou leur statut. 

Et c'est précisément cette ‘perte de face’ qui constitue le talon d'Achille du changement. Les stéréotypes sont un problème sociétal qui doit être traité à la racine par tous les acteurs concernés. L'environnement (parents, famille, amis, enseignants...), les médias et tous ceux qui ont un impact sur le comportement et l’attitude de nos jeunes enfants jouent à cet égard un rôle essentiel. Est-il normal que des jeunes femmes renoncent à des emplois de haut niveau parce qu'elles ‘sentent’ qu'on ‘attend’ d'elles qu'elles s'occupent des enfants et du ménage ? L'abandon de ces préjugés sociétaux requiert une évolution culturelle, un changement de mentalité largement soutenu et solidaire de la part de tous les acteurs.

Une politique travail-vie privée mûrement réfléchie

Heureusement, en 2022, notre société est plus tolérante envers les hommes qui renoncent au modèle traditionnel du soutien de famille et assument davantage de responsabilités familiales. Le problème réside dans la vitesse à laquelle les rôles masculins et féminins évoluent vers l'égalité des sexes. Alors que de plus en plus de femmes s’investissent à fond dans leur carrière, les modèles masculins évoluent plus lentement, ce qui crée des tensions. Les entreprises peuvent jouer un rôle de pionnier important à cet égard en mettant en œuvre une politique travail-vie privée mûrement réfléchie, qui respecte les possibilités de carrière futures et est donc attrayante pour tous les travailleurs. 

Bien sûr, nous ne voulons pas attendre encore 164 ans. Chaque nouveau pas vers l'égalité des sexes est un pas en avant. Nous avons besoin que les hommes prennent fermement position en faveur de l'égalité des sexes au sens le plus large du terme. Par exemple, les hommes ont le même droit que les femmes au congé parental et au crédit-temps, mais ils n’y recourent pas autant que leurs partenaires. Par conséquent, la prise en charge des enfants et des personnes âgées reste encore trop souvent l'affaire des femmes. Le moment n'est-il pas venu de s’acquitter solidairement de ces tâches ? 

« Les entreprises peuvent jouer un rôle de pionnier important en mettant en œuvre une politique travail-vie privée mûrement réfléchie » 

Comment les collaborateurs de la FEB perçoivent-ils l'égalité des sexes ? Consultez leurs ‘one-minute testimonials’.  

(*) Walk your talk. Deux des trois membres de l’Executive committee de la FEB sont des femmes. Un quart de nos centres de compétences sont dirigés par des femmes. Nous nous efforçons activement de faire entrer davantage de femmes dans les conseils d'administration (www.womenonboard.be) et avons récemment signé la charte ‘Inclusive Panels’ (www.inclusivepanels.be).

Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.


newsletters and press releases

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox