Énergie fossile non exploitée – Une transition réaliste à la fin des soutiens publics directs

Lors de la COP26, qui s’est déroulée du 31 octobre au 12 novembre 2021, la Belgique a pris, avec 30 autres pays, l’engagement politique suivant : « to end new direct public support for the international unabated fossil fuel energy sector by the end of 2022, except in limited and clearly defined circumstances that are consistent with a 1.5°C warming limit and the goals of the Paris Agreement ».


Sofie Declerck, COMPETENCE CENTRE EUROPE & INTERNATIONAL
22 March 2022

La FEB souscrit aux objectifs de la COP26 et estime que la Belgique doit mettre en œuvre les réformes nécessaires à cet effet. La fin de ces aides telle que décidée par la Belgique doit toutefois avoir lieu de manière pragmatique et réaliste, et en étroite concertation avec les parties prenantes concernées. De nombreuses questions se posent en effet quant aux conséquences de cette déclaration.

Tout d’abord, la portée exacte de la déclaration n’est pas claire. Elle doit être définie avec précision et avec les nuances nécessaires. La clarté et la prise en compte des préoccupations des entreprises sont essentielles pour garantir la sécurité juridique et ne pas être à l’avance sur les faits. Le manque d’alternatives adéquates compromettrait dans certains cas une transition douce et progressive. D’éventuels effets collatéraux indésirables doivent être évités à tout prix, d’où l’importance de la concertation avec les parties prenantes. Last but not least, il importe de garantir des conditions de concurrence équitables, les entreprises belges ne pouvant être évincées de la scène mondiale par des acteurs étrangers qui n’ont pas signé cette déclaration. Une solution globale doit donc être privilégiée.

Pour s’assurer que cet engagement pourra être rempli de manière réaliste, la FEB a fait part aux vice-Premiers ministres compétents, à savoir les ministres Wilmès, Dermagne et Van Peteghem, de ses principaux points d’attention et préoccupations. Les objectifs du ‘Statement on International Public Support for the Clean Energy Transition’ pourront ainsi être atteints de manière efficace et faisable. La FEB note également que ce dossier figurait à l’agenda du Conseil ECOFIN du 15 mars. Nous espérons qu’une solution pourra de ce fait être trouvée au niveau de l’OCDE, ou du moins au niveau européen.

Photo ©belga

Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.


newsletters and press releases

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox