Prolongation de la durée maximale du congé pour aidant proche par personne nécessitant une aide

À partir du 1er septembre 2021, les aidants proches pourront prendre jusqu’à trois mois de congé au lieu d’un par personne nécessitant une aide. En cas d’interruption partielle, cela devient six mois au lieu de deux.


Hanne De Roo, COMPETENCE CENTRE LABOUR & SOCIAL SECURITY
31 August 2021

Dans son AR du 20 juillet 2021, le gouvernement porte donc la durée maximale du congé pour aidant proche par personne nécessitant une aide à :

  • Soit 3 mois au maximum d’interruption complète : cette période pourra être divisée en périodes d’un mois ou un multiple de ce chiffre. Pour une même personne, il sera dès lors possible de suspendre temporairement ses prestations pendant 1, 2 ou maximum 3 mois.
  • Soit, en cas d’occupation à temps plein, 6 mois maximum d’interruption partielle de 1/2 ou 1/5 : cette période pourra être divisée en périodes de deux mois ou un multiple de ce chiffre. Pour une même personne, il sera dès lors possible de réduire temporairement ses prestations pendant 2, 4 ou maximum 6 mois.

À partir du 1er septembre 2021, un travailleur pourra donc, par personne nécessitant une aide, soit prendre trois mois d’interruption complète, soit prendre six mois d’interruption de 1/2 ou 1/5, soit combiner deux réductions de prestations, soit combiner une interruption complète et une réduction des prestations.

Sur l’ensemble de la carrière, la durée maximale de 6 mois d’interruption complète ou de 12 mois d’interruption partielle reste quant à elle inchangée pour tous les travailleurs, même s’ils sont reconnus comme aidants proches pour plusieurs personnes au cours de leur carrière.

Ces nouvelles périodes par personne aidée s’appliquent à toutes les notifications écrites communiquées à l’employeur à partir du 1er septembre 2021 en vue de solliciter un congé pour aidant proche. Le travailleur qui souhaite bénéficier de ce droit doit en informer son employeur par écrit, et ce, au moins 7 jours avant le début du congé. Les parties peuvent convenir d’un autre délai de commun accord écrit.

Le travailleur ne peut demander à son employeur, par notification écrite, qu’une seule période continue de congé pour aidant proche.

FEB – La FEB reconnaît l’important rôle sociétal des aidants proches, mais déplore une fois de plus l’élargissement d’un congé existant sans un débat plus approfondi sur la socialisation des soins et une révision générale des congés.

 

Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.


Subscribe to newsletter

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox